Semi-conducteurs : le Japon passe à l’offensive

Le 03/06/2021 à 7:38 par Christelle Eremian

Le Japon courtise les sociétés étrangères de semi-conducteurs pour qu’elles construisent des usines sur son sol.

Selon le journal Nikkei, le Japon souhaite s’aligner sur les efforts des autres puissances mondiales en incitant à construire de nouvelles usines de puces sur son territoire.
Conscient que le pays ne pourra pas uniquement compter sur les entreprises nationales, il essaye d’attirer des sociétés étrangères par des incitations financières.

Le pays du Soleil-Levant s’inquiète, en effet, des tensions entre la Chine et les Etats-Unis qui pourraient perturber ses propres industries, sachant qu’il importe plus de 60% de ses semi-conducteurs, en grande partie de Taïwan et de la Chine.
Le Japon dispose tout de même d’un fonds conçu pour promouvoir les progrès de l’industrie à hauteur de 1,82Md$. Cependant, certains membres du gouvernement demandent la création d’un nouveau fonds doté d’une dizaine de milliards de dollars.
Les semi-conducteurs représentent une industrie cruciale dans l’économie nipponne. Un responsable du ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie a d’ailleurs déclaré que « les semi-conducteurs sont désormais aussi importants que la nourriture ou l’énergie ».