Semi et le Center for Automotive Research collaborent pour harmoniser leurs chaînes d’approvisionnement

Le 20/04/2021 à 19:05 par Jacques zzSUEAYGhcIE

Semi et le Center for Automotive Research annoncent une collaboration pour harmoniser les chaînes d’approvisionnement des semi-conducteurs et de l’automobile.

Semi, la plus grande association commerciale mondiale pour la conception et la fabrication de semi-conducteurs, et le Center for Automotive Research (CAR), groupe de réflexion indépendant à but non lucratif de l’industrie automobile et de la mobilité, ont annoncé la signature d’un protocole d’accord pour faire progresser la collaboration des chaînes d’approvisionnement des industries des semi-conducteurs et de l’automobile. S’appuyant sur l’initiative Semi Smart Mobility, qui favorise la collaboration à travers la chaîne d’approvisionnement mondiale de l’électronique automobile, ce protocole d’accord a pour objectif de connecter les parties prenantes de la fabrication et de la conception en microélectronique avec les écosystèmes de l’automobile et de la mobilité par le biais de programmes et d’événements qui font progresser les deux industries.

« Ce protocole d’accord offre aux équipementiers automobiles un accès à l’innovation, la capacité d’influencer la direction et le rythme de la technologie, ainsi qu’une plus grande visibilité sur les développements de la chaîne d’approvisionnement mondiale », a déclaré Dave Anderson, président de Semi Americas. «Travailler avec CAR permettra d’étendre la collaboration intersectorielle qui fait partie intégrante de nos activités d’électronique automobile et de mobilité, en aidant les membres de Semi à mieux servir leurs clients automobiles ».

« À mesure que la technologie automobile évoluera, notre industrie aura recours de façon encore plus intensive aux semi-conducteurs. Les fonctionnalités de sécurité avancées, les véhicules électriques, les commandes du groupe motopropulseur, la conduite automatisée, la télématique et l’infodivertissement entraînent une augmentation rapide de la demande de puces », a déclaré Carla Bailo, présidente de CAR . « Dans le contexte de marché actuel, ce protocole d’entente constitue une première étape vers l’établissement de partenariats stratégiques entre les équipementiers automobiles, les fournisseurs de niveau 1 et les fournisseurs de semi-conducteurs, et il peut aider à renforcer les efforts de l’industrie pour partager des informations et favoriser l’alignement de la demande de l’automobile et les fabricants de puces ».