De la friture au carburant d’avion…

Le 19/05/2021 à 7:27 par Alicia Aloisi

Air France-KLM, Total, Groupe ADP (Aéroport de Paris) et Airbus réalisent le premier vol long courrier avec un carburant aérien durable.

Mardi 18 mai, à 15h40, le vol Air France-KLM 342 emportait dans ses réservoirs un bio-carburant durable. Une première chez Air-France-KLM pour un vol long courrier. Ce bio-carburant a été produit en France par Total. Il est issu de déchets et de résidus provenant de l’économie circulaire : des huiles de cuisson usagées. Pour ce vol Paris-Montréal, il a été incorporé à hauteur de 16% (le reste étant du kérosène classique), ce qui a permis d’éviter l’émission de 20 tonnes de CO2.
Ce vol confirme l’ambition des quatre groupes Air France-KLM, Total, ADP et Airbus de diminuer l’empreinte carbone du trafic aérien. « Les carburants aériens durables constituent, avec le renouvellement de notre flotte, le principal levier accessible à moyen terme pour réduire de moitié nos émissions de CO2 » révèle Benjamin Smith, directeur général d’Air France-KLM. La législation française prévoit l’incorporation de 1% de biocarburant sur tous les vols au départ de France à partir de 2022. Le « Green Deal » européen, lui, implique 2% de biocarburant à l’horizon 2025 et 5% en 2030.