Keysight Technologies se renforce en informatique quantique

Le 26/05/2021 à 8:18 par Cédric Lardière

Le leader mondial en test et mesure électroniques vient de mettre la main sur le Canadien Quantum Benchmark.

L’Américain Keysight Technologies, le leader mondial en solutions de test et de mesure électroniques, vient d’annoncer l’acquisition du Canadien Quantum Benchmark, un spécialiste des solutions logicielles pour la validation des capacités matérielles de l’informatique quantique, pour un montant non dévoilé.

L’informatique quantique est une technologie émergente qui devrait simuler des systèmes réels et s’attaquer à des problèmes qui seraient autrement insolubles avec l’informatique conventionnelle. Les systèmes quantiques utilisent des qubits (bits quantiques) pour traiter les données.

À mesure que la technologie évolue, la capacité des ordinateurs quantiques à effectuer des calculs significatifs est déterminée par le nombre de qubits et leur qualité. Des erreurs de limitation des performances surviennent invariablement dans le matériel qubit et représentent le principal défi de l’informatique quantique à grande échelle.

Situé à Kitchener dans l’Ontario (Canada), Quantum Benchmark a été créé par Joseph Emerson (voir photographie), son CEO et Chief Scientist, et Joel Wallman, son CTO. Elle était jusque-là une société privée soutenue par les fonds de capital-risque VanEdge Capital et Quantonation.

La technologie canadienne, qui s’articule autour du diagnostic d’erreurs, de la suppression des erreurs et de la validation des performances, est basée sur des années de recherche menée par des experts mondiaux en informatique quantique à l’Institute for Quantum Computing de l’University of Waterloo. Elle a pour objectif l’amélioration de la qualité des qubits sur toutes les plates-formes matérielles quantiques et la fourniture de solutions aux deux extrémités du marché quantique.

« Unir nos forces avec celles de Keysight Technologies est une opportunité stratégique et l’occasion d’accélérer le développement et la livraison de nos solutions. Ensemble, nous rapprocherons le monde de la réalisation d’applications révolutionnaires de l’informatique quantique, comme la conception de matériaux écoénergétiques, la découverte accélérée de médicaments, la promesse de l’apprentissage automatique quantique, etc. », affirme Joseph Emerson.

« Alors que l’écosystème quantique continue de se former, nous nous engageons à fournir aux clients une suite complète de solutions pour l’ensemble de la pile quantique », renchérit Kailash Narayanan, président Commercial Communications de Keysight Technologies. Il s’agit d’ailleurs de la troisième acquisition de l’Américain dans le domaine, après celle de Signadyne, un essaimage de l’ICFO-The Institute of Photonic Sciences, en 2016, et de Labber Quantum, une start-up issue du groupe Engineering Quantum Systems(EQuS) du MIT, en 2019.