L’impression 3D pour fabriquer des batteries

Le 27/05/2021 à 7:36 par Alicia Aloisi

La start-up californienne Sakuu s’est lancé le défi de commercialiser des batteries fabriquées en impression 3D d’ici la fin de l’année.

Sakuu, une start-up américaine, souhaite concevoir des batteries solides grâce à la fabrication additive, d’ici la fin de l’année. Ce type de batterie implique l’utilisation d’un électrolyte solide et non d’un électrolyte liquide, comme c’est le cas pour le lithium-ion classique. Pour cela, elle est soutenue par le fournisseur japonais de pièces automobiles Musashi Seimitsu. Ainsi, l’industrie automobile serait le premier secteur à bénéficier de sa plateforme d’impression 3D.
Les détails de le technique employée par Sakuu n’ont pas été révélés mais il s’agirait d’une fabrication multi-matériaux et multi-procédés. La technologie combinerait le dépôt de matériaux sur lit de poudre et par jet tout en étant capable d’utiliser des matériaux différents dans une seule couche. La marque promet des batteries solides 50% plus petites et 30% plus légères tout en gardant la même puissance que celles fabriquées avec des techniques traditionnelles.