Neways refuse l’offre publique d’achat de VDL

Le 20/05/2021 à 7:28 par Arnaud Pavlik

Le sous-traitant néerlandais a finalement refusé l’offre publique d’achat de VDL Groep (VDL). Le conseil d’administration et le conseil de surveillance de Neways ont jugé « que le développement de la valeur de Neways est considérablement sous-évalué ».

Le 30 avril dernier, le sous-traitant Neways a fait l’objet d’une OPA amicale par VDL, détenant déjà 28% du Néerlandais depuis 1995Le prix indicatif de l’offre était de 12,50 euros (dividende cumulé) en espèces pour chaque action Neways.

Finalement, les conseils d’administration et de surveillance de Neways ont jugé « que la présente proposition, y compris les engagements non financiers, ne sert pas suffisamment les intérêts de Neways, de son activité et de ses parties prenantes, y compris les autres actionnaires. […] Avec la stratégie System Innovator introduite l’année dernière et le programme ONE Neways en cours, les conseils ont pleinement confiance dans la stratégie à long terme ».

VDL souhaitait élargir ses activités, aidé en cela par la société ZBG Capital de l’investisseur Frank Zweegers, un des autres propriétaires (à hauteur de 28%), qui avait promis d’accepter l’offre. Les autres parts représentaient 110 millions d’euros. « C’est une maigre offre », écho distordant s’il en est, avait jugé Hilco Wiersma, le directeur des investissements de Add Value Fund, un fonds d’investissement détenant 5% de Neways.