NI se renforce dans le développement des véhicules autonomes

Le 18/05/2021 à 16:45 par Cédric Lardière
monoDrive

Avec le rachat de monoDrive et l’annonce d’un partenariat stratégique avec Ansys, NI étoffe son offre dans le domaine de la simulation.

L’Américain NI (ex-National Instruments), fabricant de systèmes de test basés sur plateformes, vient d’acquérir son compatriote monoDrive pour un montant non précisé. Créé en 2016 par Celite Milbrandt, son CEO, et situé à Austin (Texas), monoDrive est un éditeur de logiciels de simulation ultra-haute fidélité (UHF) pour les systèmes avancés d’assistance à la conduite (ADAS) et le développement de véhicules autonomes.

Les cycles de conception pour les ADAS étant complexes, constructeurs et équipementiers automobiles ont besoin de systèmes qui rationalisent les transitions entre les environnements de simulation, de laboratoire et de test physique pour créer des véhicules plus sûrs. Les outils disparates actuels entraînent des processus cloisonnés, ainsi que des délais de mise sur le marché et des coûts plus élevés. L’acquisition de monoDrive va permettre à NI de s’étendre sur les marchés des ADAS et de la simulation et à ses clients du transport d’accélérer le développement, le test et le déploiement de systèmes autonomes.

Contrairement aux conducteurs humains qui testent des véhicules autonomes – une méthode coûteuse et sujette aux erreurs humaines –, le simulateur UHF aide les industriels à simuler la conduite de véhicules virtuels sur des millions de kilomètres dans des mondes virtuels et, ainsi, à identifier les cas extrêmes qui sont difficiles à prévoir et peuvent avoir des conséquences désastreuses.

« La combinaison du logiciel avancé de monoDrive et de notre forte position dans le secteur de l’ADAS permettra des transitions fluides dans les flux de travail de validation logicielle de nos clients. Cela offre aussi une plus grande efficacité de test, une meilleure couverture et des scénarii de test plus réalistes, pour aider les constructeurs automobiles à mettre plus rapidement des véhicules autonomes sûrs et fiables sur la route », explique Chad Chesney, vice-président et directeur général de l’activité Transport de NI.

Parallèlement à cette acquisition, NI a annoncé une collaboration stratégique avec l’Américain Ansys, portant sur la combinaison des solutions de simulation de capteurs basées sur la physique du second avec la simulation de conduite et l’infrastructure de test du premier.

L’objectif est de permettre aux fournisseurs de capteurs de simuler la physique fondamentale de leurs radars, lidars et caméras dans le monde réel, de la conception à la fabrication, pour valider les capteurs et injecter des données plus précises dans les logiciels et matériels testés en temps réel.