Les transports, moteurs de l’électronique européenne

Le 20/09/2021 à 7:20 par Frédéric Rémond

Alors que le monde a été assigné à résidence durant plus d’une année, tous les marchés de l’électronique liés aux transports sont en phase de redémarrage. En témoignent les prévisions optimistes de Boeing pour l’aéronautique, l’attention enfin portée par les pouvoirs publics au transport de marchandises par le rail ou encore les contrats d’approvisionnement signés par les constructeurs automobiles à propos de composants stratégiques tels que les circuits SiC et GaN.

Avec, espérons-le, une conscience claire des immenses progrès énergétiques et écologiques à fournir, l’avenir pourrait être prometteur pour les voitures, les trains et les avions – autant de domaines dans lesquels l’Europe en général et la France ne manque pas d’atout, qu’il s’agisse de conception ou de fabrication. Les sous-marins, en revanche, restent en rade…