La pénurie de composants passifs s’intensifie allant jusqu’à perturber des sous-traitants taïwanais

Le 20/04/2018 à 11:30  

Certains sous-traitants ont déclaré avoir été informés, à plusieurs reprises, depuis mi-2017, que les composants passifs seraient sujets à des pénuries et que la pression sur les prix persisterait jusqu'à fin 2018 au moins.

Des pénuries de plus en plus sérieuses dans l'approvisionnement en composants passifs perturbent la production de grands sous-traitants de Taïwan, avec des répercussions jusque dans les livraisons de certains de clients importants, et d’éventuelles hausses de prix sur le marché final, rapporte le quotidien en ligne taïwanais Digitimes.

Certains sous-traitants ont déclaré avoir été informés à plusieurs reprises, depuis mi-2017, que les composants passifs seraient sujets à des pénuries et que la pression sur les prix persisterait jusqu'à fin 2018 au moins. Si les clients des sous-traitants n’acceptent pas ces hausses de prix, ils risquent d'être confrontés à une interruption des livraisons, car les sous-traitants accorderont naturellement la priorité aux livraisons des clients acceptant des prix plus élevés.

Habituellement, les fournisseurs des grandes entreprises n’ont pas à s'inquiéter de possibles pénuries de composants chez leurs sous-traitants, car leurs commandes sont suffisamment importantes pour sécuriser les livraisons. Mais les clients de plus petite taille, ayant une capacité d'achat moindre ou occupant des lignes de production mineures chez les sous-traitants, ne recevront pas un support aussi satisfaisant de leur part