La France et l’Ukraine signent des accords pour 1,3 milliard d’euros

Le 17/05/2021 à 6:18  

Le ministre de l’Economie a conclu quatre accords avec Kiev pour moderniser les infrastructures ukrainiennes, incluant l’achat de 130 locomotives Alstom.

Jeudi 13 mai, Bruno Le Maire s’est rendu en Ukraine. Cette visite a été fructueuse car il a conclu quatre accords d’un montant total de 1,3 milliard d’euros, qui prévoient notamment de fournir des locomotives électriques et des camions de pompiers au gouvernement ukrainien. Le plus gros contrat porte sur l’achat de 130 locomotives électriques au groupe français Alstom pour un montant de 880 millions d’euros. Cet accord prévoit en plus de la livraison des locomotives leur maintenance complète qui sera effectuée localement. Dans le cadre de ce contrat, le groupe français a accepté de localiser en Ukraine jusqu’à 35% de la production et de la maintenance. « Alstom reconnait le fort potentiel du marché ukrainien et nous serions fiers de participer à l’expansion de l’infrastructure ferroviaire du pays » a déclaré Henri Poupart-Lafarge, président-directeur général du groupe.
Le deuxième accord signé par les deux pays européens prévoit la fourniture de 370 camions échelles pour 300 millions d’euros par l’entreprise française Desautel. Enfin, les deux autres contrats représentent 70 millions d’euros chacun et portent sur des rénovations de stations d’eau potable à Kiev et dans la région de Lougansk (près de la frontière est). L’un de ces contrats sera porté par les groupes Eiffage et Saint-Gobain alors que l’autre concerne Vinci, Razel-Bec et Civipol.