Murata bat des records en composants passifs

Le 25/10/2016 à 0:00  

Avec sa série GRM de condensateurs MLCC et sa gamme LQP01HQ d’inductances à Q élevé, le japonais pousse plus loin les performances et la miniaturisation des composants passifs.

L e japonais Murata a le culte des records, en particulier dans les composants passifs, l’une de ses spécialités. Il vient une nouvelle fois de le démontrer avec le lancement récent de deux produits particulièrement intéressants. Dans le domaine des condensateurs tout d’abord, le japonais a dévoilé il y a peu ce qu’il présente comme le premier condensateur céramique multicouche (MLCC, Multilayer cera-mic capacitor ) CMS 100Vcc au monde capable d’afficher une capacité de 10 µF. Doté d’un facteur de forme 1210 (EIA) de 3,2 x 2,5 mm, le composant en question double la valeur de capacité qu’il était possible d’atteindre avec un condensateur de ce type, à savoir de 4,7µF. Il permet ainsi de remplacer à lui seul l’équivalent d’au moins deux condensateurs MLCC de précédente génération, ce qui constitue un point important dans les applications où l’espace est limité, en particulier celles nécessitant de fortes tensions nominales. Garanti pour une température de fonctionnement jusqu’à 125 °C, le condensateur de la série GRM (référence GRM32EC72A106KE05) présente les caractéristiques du X7S ainsi qu’une tolérance K de ± 10 %. Produit en série depuis juin dernier, ce composant trouvera son juste emploi, entre autres, dans les circuits d’alimentation à 48 Vcc des équipements de réseaux et stations de base. et exemplaire appartient à ilan Autre domaine où Murata s’est illustré en composants passifs ces dernières semaines : les inductances. Le japonais a en effet dévoilé sa série de selfs haute fréquence LQP01HQ, qui présente la même valeur Q élevée que ses précédentes générations d’inductances (notamment que celles de la série LQP02TN) tout en occupant deux fois moins de place sur la carte. Les circuits de communication sans fil à haute fréquence nécessitent des inductances à valeur Q élevée pour l’adaptation d’impédance notamment où il est nécessaire de réduire les pertes des circuits pour obtenir un meilleur rendement. Annoncés comme les plus compacts au monde dans leur catégorie, ces composants CMS de taille 008004 (empreinte de seulement 0,25×0,125mm) s’adressent en premier lieu aux fabricants d’appareils mobiles comme les smartphones, mais aussi les vêtements et accessoires connectés. La série LQP01HQ est disponible depuis le mois d’août et comprend 25 variantes dont la valeur d’inductance s’échelonne entre 0,3nH et 2,7nH. Une extension de gamme jusqu’à 10 nH est cry@newsco.fr. Toute reproduc prévue d’ici la fin de l’année.

Que ce soit en condensateurs MLCC (série GRM à gauche) ou en selfs (série LQP01HQ à droite), Murata met un point d’honneur à booster les performances de ses composants CMS par ailleurs toujours plus compacts.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.