Emka (s’)investit dans la réparation des cartes électroniques

Le 30/09/2021 à 12:44 par Arnaud Pavlik

Avec « la gestion durable des ressources » et la crise des composants en arrière-plan, le sous-traitant Emka Electronique estime judicieux de reconsidérer son organisation en consacrant une enveloppe budgétaire à l’achat d’une machine destinée à réparer les cartes électroniques. Présente sur son site de Noyant la Gravoyère (Maine-et-Loire), il s’agit d’une Denon RD 500-SV, capable de réparer un grand nombre de cartes dotées de composants complexes : boîtiers 1005, BGA, LGA, QFN, QFP, etc. Cette machine est dotée d’un auto-apprentissage des profils de température, d’un brasage/débrasage avec pose/retrait automatique des composants, tout en pouvant poser des composants sérigraphiés avec de la crème à braser.
Par ailleurs, cette prestation peut s’accompagner d’une opération de rétrofit sur une série complète pour faire évoluer le produit. Selon le sous-traitant, cette nouvelle machine contribue également à l’amélioration de la performance qualité, en autorisant « une meilleure maîtrise des profils de température appliqués aux composants et aux circuits imprimés, ainsi qu’une meilleure précision dans la pose du composant sur le circuit imprimé ».