EMS Proto change de dimension en devenant EMS Factory

Le 10/11/2021 à 11:59 par Arnaud Pavlik

EMS Proto, sous-traitant en électronique spécialisé dans la fabrication et la livraison rapides de prototypes et de petites séries de cartes électroniques, fait peau neuve en devenant EMS Factory. EMS Factory ne se considère plus comme un « petit prototypiste : c’est une usine […] de plusieurs unités de production et services spécialisés, toujours plus connectée et automatisée ». La société a ajouté à ses activités le câblage filaire (2,2 millions d’euros d’investissements au total), la tropicalisation, le façonnage de boîtier, l’intégration de produits finis ou encore la radiographie, qui ont suscité de nouvelles embauches.

La plateforme Internet EMS Factory a également été refondue, avec de nouveaux services et options en ligne. Parmi eux, citons « de nombreuses options PCB (épaisseur, nb de couches…) » , l’amélioration de l’algorithme de recherche des fournisseurs, mais aussi des équipes de collaborateurs, la gestion des multi-fournisseurs, l’étiquetage sur mesure (option) des cartes ou cordons, l’ajout de fournisseurs comme Rutronik et Arrow, ainsi qu’une bibliothèque de composants (passifs, connecteurs, fils de câblage, etc.). EMS Factory insiste particulièrement sur son outil de CAO pour le câblage filaire. Il permet de dessiner et de créer cordons ou faisceaux à partir la bibliothèque de connecteurs et de fils de câblage. Le prix est connu en quelques minutes.

Parallèlement, une nouvelle usine « entièrement dessinée et adaptée à notre activité » a été édifiée. Là encore, EMS Factory, basé à Martillac en Gironde, change de dimension, avec un bâtiment passant de 400m² à 2000m². La société insiste sur ses aspects vertueux tels que « l’isolation renforcée, un système de ventilation free cooling pour limiter la consommation électrique, et une ombrière de panneaux solaires de 80KW qui nous permet d’être autonomes en énergie à plus de 50% ». La société a, entre autres, investi dans l’achat de deux nouvelles lignes CMS (« les premières étapes »), d’une machine automatique de câblage filaire, ainsi que dans l’automatisation supplémentaire de la ligne actuelle.