0,6V suffit aux circuits de supervision d’alimentation

Le 22/06/2021 à 6:27 par Frédéric Rémond

Un circuit miniature de Maxim protège les montages numériques contre les défauts d’alimentation, même sous des tensions très basses. 

Les circuits de supervision d’alimentation peinent parfois à éviter toutes les variations causées au démarrage d’une application. Selon Maxim, ce n’est pas le cas de son MAX16162, vanté comme étant glitch-free. Ce circuit assure un démarrage “propre” y compris sous des tensions aussi faibles que 0,6V, évitant ainsi qu’un microcontrôleur ne se réveille dans un état indéterminé. Il compare pour cela la tension d’alimentation à un seuil programmé en usine et commande un signal de réinitialisation le cas échéant.

Serti dans un boîtier WLP de 1,06×0,73mm annoncé comme 23% plus compact que les solutions concurrentes, le MAX16162 consomme seulement 825nA.