ISSCC 2018 : Panasonic raffine ses imageurs organiques 8K4K

Le 13/02/2018 à 19:31 par Frédéric Rémond

Le fabricant japonais a développé un imageur très haute définition à film organique photoconducteur combinant une sensibilité élevée et modulable, un vitesse de capture allant jusqu’à 60 images par seconde et la possibilité de choisir entre obturation globale et déroulante.

San Francisco – Panasonic poursuit les travaux relatifs à ses imageurs à film organique photoconducteur, une technologie concurrente de celle employée dans les capteurs Cmos silicium usuels et qu’il destine aux applications les plus exigentes comme les caméras de télévision ou de surveillance UHD. Le japonais présentait lors de la conférence ISSCC un modèle 8K4K (8800×4548) à obturateur global réussissant l’exploit de combiner rapidité (jusqu’à 60 images par seconde) et dynamique élevée. Sa principale innovation repose dans la présence d’une fonction d’annulation de bruit au sein de chaque pixel, ce qui accélère considérablement la capture par rapport aux méthodes traditionnelles employant un amplificateur à rétroaction sur chaque colonne pour supprimer le bruit de réinitialisation.

Le capteur de Panasonic dispose en outre de deux modes de fonctionnement. En mode haute sensibilité, avec annulation de bruit donc, la saturation (ie la charge maximale reçue par chaque photosite) est limitée à 45ke – ce qui s’avère déjà supérieur à bon nombre d’imageurs Cmos. En mode haute saturation, cette valeur passe à 450ke, soit 10dB de plus que l’état de l’art pour les capteurs silicium. Fabriqué en technologie 65nm, l’imageur 8K4K présenté par Panasonic affiche une vitesse d’obturation de 1/65000s et une résolution de conversion A/N de 12 bits.