Les capteurs de luminosité ambiante discernent les UV-A

Le 06/10/2021 à 15:08 par Frédéric Rémond

ams OSRAM innove dans la détection de lumière ambiante avec le TSL2585, un capteur sensibles aux rayons UV-A et convenant aux smartphones et montres connectées. Des détecteurs mesurant les UV existent déjà, mais ils ne discernent généralement pas les UV-B, responsables de coups de soleil à la surface de la peau, des UV-A qui pénètrent plus profondément dans l’épiderme et peuvent favoriser les cancers de la peau. Le canal de détection UV-A (longueurs d’onde de 315 à 400nm) est constitué de filtres d’interférences déposés sur les photodiodes.

« Le court délai d’intégration et la sensibilité élevée du TSL2585 rendent possible son utilisation sous des matériaux à faible transmissivité ou des écrans Oled » explique Barry Guo, responsable marketing chez ams OSRAM. Encapsulé en boîtier de 2x1x0,35mm, ce capteur dispose d’une détection de scintillement lumineux et ne consomme que 0,7µA sous 1,8V.