Xilinx se lance dans les modules embarqués

Le 21/04/2021 à 6:27 par Frédéric Rémond

Après les circuits logiques programmables et les cartes d’accélération pour serveurs, l’Américain inaugure une famille de modules embarqués prêts à l’emploi avec un premier modèle dédié à l’IA pour vision numérique. 

En plus des circuits logiques programmables qui ont fait sa renommée, Xilinx proposait déjà de plus en plus de cartes d’accélération Alveo pour serveurs de données. Avec le même souci d’offrir des solutions complètes prêtes à l’emploi, l’Américain inaugure un catalogue de modules embarqués ou SOM (system on module) sous la bannière Kria.

Premier membre de cette famille, le Kria K26 est dédié aux applications de vision numérique mettant en oeuvre des algorithmes d’intelligence artificielle. Il est bâti autour d’un circuit UltraScale+ embarquant un quadruple coeur Cortex-A53, plus de 250.000 cellules logiques programmables et un codec vidéo H.264/265. Le module comprend également 4Go de mémoire DDR4 et délivre 1,4Tops en puissance de calcul IA. Il permet aux concepteurs non rompus aux FPGA d’intégrer directement leurs modèles IA (via par exemple TensorFlow, PyTorch ou Caffe) et le code de l’application (C/C++, OpenCL, Python…) par l’intermédiaire de la plateforme Vitis de Xilinx. L’Américain a également étendu son App Store, lancé initialement pour les cartes Alvéo, en ajoutant un grand nombre d’applications open source développées en interne ou par des partenaires.