Des oscilloscopes de Yokogawa décodent la CXPI

Le 03/11/2017 à 9:50 par Cédric Lardière

Avec cette nouvelle option, les oscilloscopes DLM2000 et DLM4000 décodent et affichent les trames CXPI en temps réel.

Le japonais Yokogawa Electric, fabricant d’instruments de test et mesure notamment, vient d’ajouter l’analyse de bus série CXPI (Clock Extension Peripheral Interface) à la liste des options disponibles pour ses oscilloscopes à signaux mixtes DLM2000 et DLM4000.

Avec l’augmentation du nombre de capteurs et d’interfaces homme-machine dans les véhicules, les protocoles CAN et LIN mis en œuvre jusque-là sont respectivement soit trop coûteux, soit pas suffisamment fiables. Standardisé en 2015 sous la référence SAE J3076, le CXPI, qui transmet les données sur une liaison unique à 20 kbit/s (PWM), est un protocole de communication basse débit économique, qui permet de réduire le câblage et d’optimiser la consommation électrique.

Avec l’option CXPI, les oscilloscopes DLM décodent et affichent les trames CXPI en temps réel, produisent une liste des résultats du décodage et permettent de surligner les points de la liste pour les afficher dans une fenêtre agrandie. Parmi les autres fonctionnalités, on trouve la recherche post-acquisition de parties pour certaines conditions spécifiées, la configuration automatique (analyse des signaux d’entrée, réglage automatique de paramètres de déclenchement, des axes de temps et de tension).