L’autotest des relais en commutation PXI est désormais possible

Le 16/09/2009 à 11:49 par Philippe Schwartz

Pickering Interfaces comble un vide dans l’univers PXI. Le britannique Pickering Interfaces vient de présenter une solution intégrée d’autotest sur certains de ses modules PXI de commutation. Jusqu’alors disponible dans les commutateurs GPIB ou VXI, une telle ressource manquait dans l’univers du PXI pour des raisons de densité et de coût. Baptisé Birst (Built-in relay self-test), le dispositif développé par la firme anglaise est non seulement capable de repérer les relais défectueux, mais il détecte aussi ceux qui sont appelés à faillir prochainement.
Pour mettre en œuvre cet autotest, l’utilisateur déconnecte simplement le module de commutation du système qu’il contrôle et lance le programme d’application fourni. Aucun équipement externe n’est nécessaire.
Dans les mois à venir, la solution Birst sera étendue à d’autres modules PXI du constructeur et à sa famille de produits LXI.