Le projet TOPAS pour l’éclairage à Oled prend corps

Le 13/01/2010 à 13:32 par Magazine Electroniques

Ce projet ambitionne le développement de sources lumineuses surfaciques à Oled capables de fournir un flux lumineux d’au moins 1000 lumens.

BASF, Osram Opto Semiconductors, Philips et Aixtron sont sur le point de récupérer des fonds afin de mener à bien un projet commun baptisé TOPAS 2012 (Thousand lumen Organic Phosphorescent devices for Applications in lighting Systems).

Ce consortium a pour objectif de développer des matériaux et des composants innovants ainsi que des équipements de production destinés à la conception et à la fabrication de solutions d’éclairage à haut rendement lumineux basées sur des diodes électroluminescentes organiques (Oled). Initié par le Federal Ministry of Education and Research (BMBF) en Allemagne, ce projet constitue la seconde phase du programme OLED 2015, qui fait lui même suite au projet OPAL 2008 (Organic Phosphorescence diodes for Applications on the Lighting market), déjà initié par le BMBF.

Dans le consortium, BASF aura en charge le développement de sources Oled stables émettant dans le bleu, tandis qu’Osram se focalisera sur la conception et la fabrication de panneaux Oled transparents dont la surface atteindra 1 mètre carré. Philips, lui, se concentrera sur le développement de solutions Oled monolihiques capables de délivrer au moins 1000 lumens. Enfin, Aixtron aura en charge la réalisation d’équipements de production adaptés aux panneaux Oled en question.

Rappelons que, il y a quelques semaines seulement, Osram a annoncé le lancement commercial du premier panneau Oled à destination des applications d’éclairage.