Les puces émissives infrarouge gagnent aussi en rendement

Le 17/01/2013 à 20:12 par Magazine Electroniques

Osram Opto Semiconductors a développé en laboratoire une puce infrarouge de 1 millimètre carré délivrant un rendement à la prise (wall plug efficiency) de 72% pour un courant de fonctionnement de 100 mA. Il n’y a pas que les LED blanches qui voient leur rendement augmenter. Pour preuve, ce prototype de puce infrarouge (850 nm) qu’Osram Opto Semiconductors a récemment dévoilé. Cette puce offre ainsi un rendement à la prise ou WPE en anglais (wall plug efficiency) de 72 % à température ambiante pour un courant de fonctionnement de 100 mA.
Et à 1000 mA, ce rendement reste élevé (de l’ordre de 53 % comme le montre la courbe ci-contre), ce qui lui permet d’émettre une puissance optique de 930 mW à 850 nm, soit 25 % de mieux que les puces équivalentes actuellement disponibles sur le marché, selon Osram.

Rappelons que le rendement à la prise est le rapport entre la puissance optique émise par la puce et la puissance électrique injectée.

Quant au rendement quantique externe de la puce ou EQE (external quantum efficiency), qui correspond à la probabilité par électron de créer un photon et de l’extraire de la puce, il s’élève à 67 % autour de 100 mA et ne faiblit que très peu quand le courant augmente (64 % à 1000 mA) comme le montre l’illustration ci-contre.

Grâce à ce rendement élevé et à cette longueur d’onde de 850 nm, ces puces émissives visent le marché des systèmes d’illumination infrarouge dans le domaine de la surveillance et la sécurité, notamment celui des caméras CCTV.
L’automobile est aussi un secteur potentiellement intéressé par ce genre de composants.