Des inductances miniatures Bourns combinent blindage partiel et performances élevées

Le 08/11/2021 à 10:19 par Frédéric Rémond

Les casques audio, boîtiers-décodeurs, disques durs, tablettes et autres appareils électroniques grand public sont dans le collimateur des inductances SRN2012T lancées par Bourns. L’Américain a employé une architecture à enroulement filaire autour d’un cœur ferrite pour obtenir de meilleures performances qu’avec une construction multicouche ou film. Un revêtement epoxy magnétique fait office de semi-blindage afin d’atténuer les interférences électromagnétiques. Les inductances SRN2012T sont caractérisées par une valeur Q variant selon les modèles de 13 à 15, et un courant de saturation culminant à 1100mA. Qui plus est, leur gamme de température s’étend de -40°C à 125°C. Ces inductances trouveront leur place dans le traitement du signal RF, les montages à résonnance, les filtres et les lignes d’alimentation DC. Elles sont disponibles dans un boîtier de 2×1,2×1,2mm, pour des valeurs de 1 à 22µH.