Les inductances de blocage des portables repassent à la forge

Le 23/05/2012 à 23:51 par Benjamin Favre

Le japonais Taiyo Yuden vient d’annoncer la commercialisation de deux nouvelles séries d’inductances basées sur sa nouvelle technologie de matériau magnétique. C’est sous les références des séries MAMK2520 et MDMK2020 que Taiyo Yuden dévoile les premières inductances de blocage basées sur sa technologie de matériau magnétique métallique MCOIL. Développées spécifiquement pour améliorer les caractéristiques statiques de polarisation et la miniaturisation de ces composants employés dans les étages d’alimentation des dispositifs mobiles (smartphones et tablettes PC entre autres), elles affichent notamment un courant de saturation 1,5 à 2,3 fois plus élevé que pour les inductances de génération précédente.

Les inductances de blocage MAMK2520 (à bobinage de cuivre sur noyau de 2,5 x 2,0 x 1,2 mm) et MDMK2020 (à montage CMS et de dimensions 2,0 x 2,0 x 1,2 mm) sont disponibles selon cinq valeurs d’inductance, de 0,47 à 4,7 µH dans chaque série.