Pour 5,2 Md$, DuPont se renforce dans l’électronique en rachetant Rogers

Le 05/11/2021 à 11:42 par Arnaud Pavlik

La société américaine multi-industrielle DuPont rachète son compatriote Rogers Corporation pour 5,2 milliards de dollars. La transaction devrait être conclue au 2e trimestre 2022, sous réserve des conditions de clôture habituelles. Basée en Arizona, Rogers conçoit, développe, fabrique et vend des matériaux et des composants d’ingénierie via ses segments Advanced Electronics Solutions (AES) et Elastomeric Material Solutions (EMS). Ses produits comprennent des matériaux pour circuits haute fréquence, ainsi que des substrats céramiques pour les dispositifs à semi-conducteurs de puissance. Son chiffre d’affaires attendu pour 2021 atteint près de 950M$ à travers 3500 employés répartis dans 14 usines en Amérique du Nord, Europe et Asie.

Par ce rachat, DuPont souhaite élargir ses positions « dans les matériaux avancés pour les marchés finaux à croissance forte et pérenne », incluant les véhicules électriques, les systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS), les télécommunications 5G et l’énergie propre. DuPont va également céder une partie « substantielle » du segment de l’industrie de la mobilité et des matériaux, (comprenant notamment les secteurs d’activité des polymères techniques et de résines de performance) tout en comptant réaliser environ 115M$ de synergies avant impôts et taxes d’ici fin 2023.

Ed Breen, président exécutif et chef de la direction chez DuPont, explique : « à l’avenir, notre portefeuille sera centré sur des piliers clés – l’électronique, l’eau, la protection, les technologies industrielles et l’automobile de nouvelle génération. Nous nous engageons à investir dans chacun de ces piliers de manière organique et par le biais d’acquisitions stratégiques afin de maximiser nos capacités. […] En s’appuyant sur notre récente acquisition de Laird Performance Materials, [en mars 2021, NDLR], l’acquisition de Rogers renforce davantage notre position en tant que principal fournisseur de solutions électroniques dans l’industrie. […] Rogers est très complémentaire et aligné stratégiquement avec nos activités électronique et industrielle existantes, et devrait générer des rendements intéressants à court et à long terme ».