Avec son amplificateur en GaN, Mitsubishi cible les communications satellitaires dans la bande Ka

Le 18/10/2017 à 10:26 par Philippe Dumoulin

Le MMIC MGFG5H3001 en technologie HEMT GaN du japonais fournit une puissance de 8W entre 27,5 et 31GHz.

Sous la forme d’un MMIC (circuit intégré monolithique hyperfréquence), Mitsubishi Electric annonce un amplificateur HEMT GaN destiné aux stations terrestres de transmission par satellite dans la bande Ka (26-40 GHz). Référencé MGFG5H3001, le nouveau venu entend répondre à la demande croissante pour l’exploitation des fréquence situées plus haut dans le spectre, soit au-delà des bandes C (4-8 GHz) et Ku (12-18 GHz).

Entre 27,5 et 31 GHz, le MGFG5H3001 délivre une puissance de 8W (39dBm) en saturation. Son gain en régime linéaire est typiquement de 15dB. Les réseaux d’adaptation, ainsi qu’une circuiterie de linéarisation pour limiter la distorsion, sont intégrés. Le produit sera échantillonné début novembre.