La radio Bluetooth Smart n’a jamais été aussi peu gourmande en énergie

Le 04/12/2013 à 14:06 par Philippe Dumoulin

La solution matérielle et logicielle développée par l’Imec, le Holst Centre et Wicentric se contente de 1,9 nJ/bit, soit jusqu’à cinq fois moins que l’existant.

L’institut belge Imec, le Holst Centre néerlandais et l’américain Wicentric ont développé une radio Bluetooth Smart, dont la consommation est annoncée comme étant jusqu’à cinq fois inférieure à l’existant. Côté matériel, la solution fait appel au circuit radio à 2,4 GHz à ultra-basse consommation, conjointement mis au point par l’Imec et le Holst Centre.

Réalisé selon une technologie Cmos 90 nm, ce transceiver avait été présenté en février 2013, lors de la conférence ISSCC. Sous une tension d’alimentation de 1,2 V, celui-ci se contente de 4,6 mW en émission et de 3,8 mW en réception. Le facteur de bruit de 6 dB se traduit par une sensibilité de -98 dBm (en mode Bluetooth Low Energy).

La partie logicielle, incluant la pile Bluetooth Smart exactLE de Wicentric, se satisfait quant à elle d’une empreinte mémoire réduite. Les protagonistes citent ainsi l’exemple d’un moniteur de fréquence cardiaque, exploitant un processeur Arm Cortex-M0 cadencé entre 12 et 16 MHz, pour lequel le code (couche de liaison de données, pile de protocole et profils) est casé dans 45 Ko seulement.

Proposée sous forme de licence, la solution cible notamment les applications domotiques, les dispositifs médicaux personnels, les montres connectées…