Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par la rumeur d'une nouvelle concentration de taille dans l'industrie des semi-conducteurs : selon le "Wall Street Journal", Qualcomm négocierait, en effet, le rachat de NXP pour 30 milliards de dollars, seulement quelques mois après que ce dernier eût finalisé le rachat du fabricant américain Freescale Semiconductor pour près de 12 milliards de dollars. Dans le domaine de la sécurité numérique, on notera également la prochaine vente de l'activité identité et sécurité de Safran à Oberthur.

Alors que le Mondial de l'Automobile vient d'ouvrir ses portes, il était logique que l'actualité soit en grande partie centrée sur ce secteur. Valeo a annoncé qu'il a fait circuler une voiture autonome pendant 24 heures sur le périphérique parisien. Son véhicule était doté d’une caméra, des technologies radar et laser scanner (intégrées autour du véhicule pour former un « cocon » capable de détecter un obstacle situé de 10 centimètres à plus de 200 mètres du véhicule) et d’un logiciel capable de synthétiser en temps réel toutes les informations reçues.

Audi, BMW et Daimler ont, pour leur part annoncé la création dune alliance avec Ericsson, Huawei, Intel, Nokia et Qualcomm pour accélérer le développement de la 5G nécessaire au bon fonctionnement des véhicules autonomes, tandis que Renault-Nissan et Microsoft se sont alliés dans le domaine de la voiture connectée.

A noter aussi dans l'actualité de la semaine passée le décollage du projet de drone européen Male RPAS. Le contrat de l’étude de définition du programme, confié à Airbus, Dassault Aviation et Leonardo-Finmeccanica, a en effet été officialisé à l’occasion d’une réunion présidée par l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (Occar), en présence des représentants des états partenaires du programme (Allemagne, Espagne, France et Italie).

Publié dans Editos

Le néerlandais lance un processeur à coeur Cortex-A7 cadencé jusqu'à 528 MHz et vendu 3,5 $ en volume.

Publié dans Semi-conducteurs

Le néerlandais augmente les performances et la mémoire embarquée de ses microcontrôleurs 32 bits Kinetis E.

Publié dans Semi-conducteurs

La semaine dernière a été marquée par des transactions de grande ampleur. Tout d'abord, l'acquisition de Premier Farnell par Dätwyler pour un montant de 615 millions de livres sterling (848 millions de francs suisses ou 775,4 millions d’euros). La distribution de composants électroniques du nouvel ensemble représente un chiffre d’affaires de presque 1,8 milliard de francs suisses (1,65 milliard d’euros).

Il faut retenir ensuite la vente des circuits standards de NXP à un duo d'investisseurs chinois, JAC Capital et Wise Road Capital. Délesté d'un quart de sa masse salariale et d'un cinquième de ses ventes, NXP se concentrera sur les circuits mixtes haut de gamme. Le montant de la transaction s'élève à 2,75 milliards de dollars

Troisième grosse opération : l'acquisition de Hermes Microvision par ASML pour un montant de quelque 100 milliards de dollars taïwanais (2,75 milliards d’euros).

Ce ne sont pas les seules acquisitions de la semaine puisqu'il faut noter également l'achat de l'américain Synapse par Altran via sa filiale Cambridge Consultants, ainsi que la reprise de l'anglais Cambridge Cmos Sensors (CCMOSS), spécialisé dans les capteurs de gaz, par l'autrichien ams.

Enfin, nous retiendrons la bonne dynamique du marché européen de l'automobile qui se poursuit de mois en mois. Quatre des cinq plus grands marchés européens ont connu des hausses à deux chiffres en mai, avec notamment des bonds de 27% et de 22% en Italie et en France, tandis que l'Allemagne a enregistré une hausse de 12%, selon l'Acea, l'Association des constructeurs européens d'automobiles.

Publié dans Editos
mercredi, 15 juin 2016 14:52

NXP se sépare de ses circuits standards

Le néerlandais cède à un consortium chinois une filiale qui représentait un quart de ses salariés et un cinquième de son chiffre d'affaires.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la bonne santé du marché européen de l'automobile avec une progression de 5,7% en  mars, permettant ainsi de se rapprocher du niveau de 2007, c'est-à-dire avant la crise financière, selon les chiffres que vient de publier l'Acea, l'Association des constructeurs européens d'automobiles. Le marché n'accuse plus qu'un recul de 4,5% par rapport à son niveau de mars 2007. Relevons également une autre bonne nouvelle, qui est venu cette fois du secteur de la sous-traitance électronique : il y avait 4 groupes français parmi les 12 premiers sous-traitants européens en 2015, selon le classement annuel de la newsletter spécialisée MMI, cité par le site evertiq.com.

Beaucoup d'entreprises françaises ont fait parler d'elles la semaine passée. Tout d'abord Acco Semiconductor, qui est à l'origine d'une percée technologique majeure, at qui a réussi à lever 35 M$. C'est, selon elle, la seule société capable de produire des amplificateurs de puissance 4G performants en technologie CMOS. Jusqu'à présent, le GaAs (arséniure de gallium) était nécessaire pour assurer un bon fonctionnement à haute fréquence des amplificateurs de puissance. Autre entreprise en pointe, Kerlink, qui se spécialise dans la technologie LoRa, a annoncé son introduction en Bourse. Ingenico a acquis la start-up Think&Go NFC, spécialiste des écrans connectés. Quant à Archos, elle a reçu un prêt de 12 M€ de la BEI pour ses activités de R&D. Ce prêt sera dédié à de nouveaux développements dans le domaine de l’Internet des objets et notamment au réseau longue portée PicoWAN, qui ambitionne de proposer une solution collaborative et à bas prix pour gérer les connexions des objets.

Dans le domaine des semi-conducteurs, NXP envisagerait de vendre ses produits standard pour 2 milliards de dollars et aurait reçu des marques d'intérêt d'acheteurs potentiels chinois, selon une information de Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, ce qui serait tout à fait en ligne avec le recentrage décidé par le groupe après le rachat de Freescale. Le monde du semi-conducteur n'a donc pas fini de se redessiner, et l'année 2016 pourrait être propice à de nouveaux boulversements dans un contexte de probable contraction du marché. Gartner a estimé, en effet, qe les ventes de semi-conducteurs baisseraient cette année de 0,6% à 333 milliards de dollars.

Publié dans Editos

Les marges sont moins importantes dans ce domaine que dans celles des composants dédiés aux marchés plus professionnels tels que l'automobile.

Publié dans Vie des entreprises

Selon la société, le QN9080 permettra de pratiquement doubler la durée de vie de la batterie d'un produit électronique porté sur soi.

Publié dans Semi-conducteurs

La semaine dernière a été marquée une fois de plus par une actualité chargée sur le marché de l'Internet des objets. Après sa levée de fonds de 100 millions d'euros en début d’année, la société toulousaine a commencé à déployer son réseau cellulaire dédié à l'internet des objets aux Etats-Unis et devrait couvrir les dix plus grandes villes américaines d'ici avril 2016. Le Japon, la Corée et l'Inde seront les étapes suivantes. De son côté, - et après Bouygues -, c'est Orange qui a annoncé le déploiement de son propre réseau dédié. L'opérateur historique a lui aussi choisi de s’appuyer sur la technologie LoRa (Long Range) pour déployer ce réseau qui couvrira l’ensemble du territoire métropolitain. Enfin, il faut retenir l'annonce d'une levée de fonds de 9,5 M€ pour la start-up parisienne Connecthings, spécialisée dans les objets connectés, auprès des fonds Xerys et de ses investisseurs historiques, Siparex et Calao Finance.

Autre bonne nouvelle et autre relais de croissance pour l'industrie électronique : le marché de l'automobile semble relever la tête de façon durable. Sur les huit premiers mois de l'année, plus de 9 millions de voitures neuves ont été écoulées en Europe, représentant une hausse de 8,6% par rapport à la même période de l'an passé.

La semaine passée, le taïwanais Adlink a fêté son 20è anniversaire et a décidé de fêter cet évènement en grande pompe ! Le spécialiste des solutions informatiques embarquées a en effet réuni ses clients, ses partenaires et la presse spécialisée sur son site de production chinois situé à Shanghai. Adlink compte aujourd’hui plus de 1600 salariés (dont 550 en R&D), réalise un chiffre d’affaires de 310 millions de dollars et a affiché une progression impressionnante au cours de la dernière décennie avec une croissance annuelle moyenne de 17%.

A retenir aussi que la Commission européenne a autorisé le rachat de NXP par Freescale, qu'un appel à projets sur les grands défis du numérique a été lancé dans le cadre des Investissements d'avenir, et enfin que sera organisé, le 18 novembre prochain, le Prix Fieec de la recherche appliquée. Ce dernier vise à promouvoir les partenariats de recherche, encore trop peu nombreux, entre des laboratoires académiques et des PME ou ETI ayant eu un réel impact économique. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 16 octobre.
 

Publié dans Editos

L'autorisation était subordonnée à la cession, par NXP, de son activité de composants de puissance radiofréquences.

Publié dans Vie de la profession

Test et mesure
Kit Pédagogique passif hyperfréquence EDUCTIKA La mallette EDUCTIKA s’adresse aux étudiants et aux enseignants en électronique de l’enseignement [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
19/11/2019 - 19/11/2019
Les Assises de l'Embarqué
19/11/2019 - 22/11/2019
Milipol
26/11/2019 - 28/11/2019
Trustech
05/12/2019 - 08/12/2019
Healthcare Expo Taiwan
11/12/2019 -
Congrès MediSpace 2019