Electroniques.biz

Le marché français des semi-conducteurs a baissé de 6,6% au 3è trimestre 2013

Rédigé par  lundi, 09 décembre 2013 21:06
Le marché français des semi-conducteurs a baissé de 6,6% au 3è trimestre 2013

En ce qui concerne les ventes directes aux intégrateurs, ce résultat provient essentiellement d’une baisse des ventes de circuits intégrés (-7,7%), lesquels représentent 88% du total des ventes.

Le marché français des semi-conducteurs, établi à partir des facturations aux intégrateurs des membres du Club Semi-conducteurs (circuits Intégrés & semiconducteurs discrets) et des facturations du réseau de distribution français, a affiché une baisse de 6,6% au 3è trimestre 2013 par rapport au trimestre précédent, annonce l'Acsiel (Alliance des composants et systèmes pour l'industrie électronique), syndicat issu de la fusion du Sitelesc et du Gixel.

En ce qui concerne les ventes directes aux intégrateurs, ce résultat provient essentiellement d’une baisse des ventes de circuits intégrés (-7,7%), lesquels représentent 88% du total des ventes. La bonne nouvelle provient des semi-conducteurs discrets, des composants optoélectroniques et des capteurs qui enregistrent tous individuellement une hausse, laquelle se chiffre globalement à + 9,3%.

Au troisième trimestre 2013, le marché total incluant les ventes aux intégrateurs et celles de la distribution, est estimé à 406,6 M€.

La répartition des ventes en France entre les deux canaux de commercialisation, les ventes directes aux intégrateurs et les ventes de la distribution, est respectivement de 72,9% et de 27,1%, chacun d'eux enregistrant une baisse respective de 7% et de 5,5% par rapport au trimestre précédent.

Les secteurs d’application les plus représentatifs pour les ventes aux intégrateurs sont l’automobile (24,4% du total), les puces pour encarteurs (23,6%), suivis par le segment de marché regroupant les secteurs industriel et mil-aéro (19,7%). Si la part de marché de l'automobile dépasse légèrement ce trimestre celle des puces pour encarteurs, il est intéressant de remarquer la progression continue de la part de marché du segment industriel & mil-aéro, celui-ci montrant une croissance séquentielle depuis le début de l’année (avec en particulier une progression de 2,3% par rapport au 2è trimestre 2013).

Le secteur des puces pour encarteurs, bien qu’étant en retrait par rapport au premier et au deuxième trimestre, évolue positivement par rapport aux précédents trimestres, avec une progression constante depuis le 1er trimestre 2008. En effet, la demande reste soutenue pour de nombreux marchés, non seulement dans le domaine bancaire mais aussi dans celui des smartphones du fait du succès de la plate-forme Androïd.

Le segment de l'automobile si l’on fait abstraction du premier semestre 2013, est supérieur aux résultats du 4è trimestre 2012 (+ 6%). Cela constitue une performance, car bien que le marché automobile français ait enregistré un rebond de 3,4% des immatriculations de voitures neuves en septembre, il reste nettement en retrait sur le reste de l’année. Deux secteurs influencent positivement ce marché, les semi-conducteurs liés à l’aide à la conduite ainsi que ceux destinés aux véhicules électriques et hybrides.

Enfin, le segment de marché industriel & mil-aéro affiche une progression continue grâce aux bons résultats enregistrés essentiellement dans le secteur de l’aéronautique civile et du spatial (qui a un carnet de commandes significatif).

Quant au marché de la distribution, après un deuxième semestre 2012 en baisse et de bons résultats au premier semestre 2013, il retrouve son niveau du 2ème trimestre 2012 affichant un montant de 110 M€.

Concernant les lignes de produits exprimées en parts de marché, les circuits intégrés MOS micro restent majoritaires (45,4%), suivis par les circuits analogiques (15,7%) et les semi-conducteurs discrets incluant l’optoélectronique et les capteurs (15,3%) qui passent devant les circuits numériques MOS logiques (14,6%). 

Le niveau de commandes enregistre une baisse par rapport au précédent trimestre avec un rapport commandes sur facturations inférieur à 1 (0,92), effet probable de saisonnalité. Cependant en variation annuelle, ce niveau de commandes a progressé au 3è trimestre 2013 de 38,8% par rapport à celui de 2012.

Toujours en comparaison annuelle, les résultats de ce troisième trimestre 2013 affichent une croissance du marché (pour l'ensemble des ventes aux intégrateurs et de la distribution) de 2,3% par rapport au 3ème trimestre 2012, les plus fortes progressions étant enregistrées sur la même période, concernant les lignes de produits, par les composants discrets (+33,5%) et les circuits MOS Micro (+30,1%). Les ventes par segments de marché montrent que la croissance est tirée par les ventes des puces pour encarteurs (+3,4%) et les ventes de la distribution (+15,9%).

31 mars 2020
30 mars 2020
29 mars 2020
27 mars 2020
26 mars 2020

Test et mesure
Banc de mesure de prototypes d    Le banc de mesure d’antenne Ellipitka modèle MES01_0000_1800 permet la caractérisation rapide [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter