Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par la publication par le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics) du bilan chiffré de l'année 2019 en semi-conducteurs. Les ventes mondiales de l'industrie des semi-conducteurs se sont élevées à 412,1 milliards de dollars en 2019, soit une baisse de 12,1% par rapport à 2018. Les ventes du quatrième trimestre, à 108,3 milliards de dollars, étaient de 5,5% inférieures à celles du quatrième trimestre de 2018, mais de 0,9% supérieures à celles du troisième trimestre de 2019, selon le WSTS dont les données sont relayées par la SIA (Semiconductor Industry Association), le syndicat américain de l'industrie des semi-conducteurs. 

Du côté de la consommation de semi-conducteurs, Gartner a révélé qu'Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché. Les principaux fabricants d'équipements (OEM) ont réduit leurs dépenses en semi-conducteurs en 2019, en raison de la baisse des prix des mémoires. « Les membres du top cinq n'ont pas changé en 2019, mais tous ont diminué leurs dépenses de semi-conducteurs en 2019 », a déclaré Masatsune Yamaji, analyste principal chez Gartner. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, la levée de fonds de 100 M€ réalisée par Kinéis, fournisseur français de connectivité globale, créé en 2019 par essaimage de CLS. il  dispose déjà de 8 satellites opérationnels et devient le premier acteur de connectivité spatiale IoT à financer son développement, de la construction de sa constellation au lancement de ses 25 nanosatellites, prévu pour 2022, en passant par le développement de son segment sol. Il a reçu le soutien de nombreux grands groupes et institutions bancaires. Ont participé à cette levée de fonds, CLS, le Cnes, Bpifrance, via le fond Sociétés de projets industriels (SPI), financé par le Programme d’investissements d’avenir et la Banque européenne d'investissement, l’Ifremer, Thales, Celad, BNP Paribas Développement, Hemeria et d’autres partenaires industriels et financiers.

Enfin, il faut souligner le lancement d’une usine pilote de fabrication de batteries européennes pour véhicules électriques par les groupes Total et PSA, l'investissement de Bpifrance dans le projet Symbiose de Lacroix Group à travers le fonds SPI, l'acqjuisition d'Ingenico par Worldline pour 7,8 milliards d'euros en numéraire et en actions, et l'ouverture du premier laboratoire industriel commun en intelligence artificielle par EDF, Thales et Total.

Publié dans Editos

Ce fournisseur français de connectivité globale, créé en 2019 par essaimage de CLS, dispose déjà de 8 satellites opérationnels. Il devient le premier acteur de connectivité spatiale IoT à financer son développement, de la construction de sa constellation au lancement de ses 25 nanosatellites, prévu pour 2022, en passant par le développement de son segment sol. Il a reçu le soutien de nombreux grands groupes et institutions bancaires.

Publié dans Vie des entreprises

Kinéis, soutenue par le Cnes, affirme sa stratégie technologique de maître d’œuvre du projet industriel spatial visant à fabriquer et à placer en orbite 25 nanosatellites. Le dossier technique est finalisé et le démarrage du programme industriel est fixé au 21 juin.

Publié dans Vie des entreprises
3 avril 2020
2 avril 2020
1 avril 2020
31 mars 2020

Embarqué
Adm21: système  GPU + COM Express de type 7 ConnectTech Connect Tech annonce la sortie de son nouveau système embarqué GPU Type 7 + COM Express. Ce système [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter