Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par l'appel conjoint lancé le 19 juin par les industriels allemands et français des électrotechnologies. Ils demandent des investissements courageux dans les technologies futures. Le Zvei et la Fieec considèrent que les propositions de la Commission européenne pour un plan de relance de l’Union européenne sont positives. Cependant, les deux associations de l’industrie électrique et électronique française et allemande demandent que le plan soit mis en œuvre rapidement.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, l'assouplissement des sanctions américaines envers Huawei dans les semi-conducteurs et la 5G car elles s'évèrent néfastes pour les industriels américains qui craignent de prendre du retard dans la définition des normes internationales. “Il est important que les entreprises américaines puissent être en mesure de travailler dans les organismes de normalisation afin de s’assurer que les propositions américaines soient pleinement prises en compte”, a expliqué le département du Commerce.

Autre acteur important de la technologie 5G, Nokia multiplie les coopérations pour tenter de rattraper son retard. Après Marvell, le finlandais s'associe à Broadcom pour mettre au point les jeux de circuits ReefShark équipant ses infrastructures télécoms 5G. Dans le même temps cependant, Nokia va à nouveau réduire ses effectifs en France dont les activités sont issues d'Alcatel-Lucent. 

Parmi les autres événements de la semaine passée, il faut aussi noter que l'Arcep a levé l'obligation d'un lancement de la 5G avant la fin de l'année et souhaite renforcer la 4G, que Yageo a finalisé l'acquisition de Kemet pour 1,6 milliard de dollars et que Lumibird a levé 36,3 M€ pour sa croissance externe.

Publié dans Editos

La semlaine dernière a été marquée par l'annonce d'un plan de soutien de plus de 15 milliards d'euros à la filière aéronautique qui intervient juste une semaine après le plan de soutien accordé à l'automobile.  Ce soutien massif de l’Etat s’accompagne d’engagements des entreprises de la filière aéronautique,et notamment des grands donneurs d’ordre sur les relations avec leurs sous-traitants. Ils assurent aussi produire en France dans 10 à 15 ans les avions qui placeront le transport aérien sur une trajectoire compatible de la transition écologique.

Aux Etats-Unis, un groupe de parlementaires issu des deux grands partis américains (démocrates et républicains) a présenté un projet de loi visant à fournir plus de 22,8 milliards de dollars d'aide aux fabricants de semiconducteurs afin d'encourager la construction d'usines aux Etats-Unis, sur fond de rivalité technologique et de guerre commerciale avec la Chine. En Europe, rien de tel n'est prévu à ce jour et les recommandations faits au gouvernement par Acsiel en France restent sans réponse officielle.

Sur le plan conjoncturel, le marché mondial des semi-conducteurs devrait atteindre 426 milliards de dollars en 2020, en progression de 3,3% par rapport à 2019, selon les dernières prévisions du WSTS datées de mai 2020. En 2021, la croissance devrait s'accélérer avec une progression de 6,2%, estime le WSTS, tiré par une croissance à deux chiffres du segment des mémoires. Cependant, le cabinet Omdia s'attend à une forte baisse du marché des semi-conducteurs de puissance dédiés à l'automobile. Ce dernier devrait à peine dépasser les 9 milliards de dollars cette année, contre près de 11 milliards de dollars en 2019 en raison de l'impact de l'épidémie du Covid-19 sur le marché de l'automobile.

De son côté, Soitec a publié de très bons résultats annuels, montrant ainsi la réussite de son repositionnement opéré depuis plusieurs années. Son chiffre d'affaires a progressé de 34,6% au cours de l'année fiscal 2019-2020 par rapport à l’exercice précédent, la croissance étant de 28% à périmètre et taux de change constants, et ses ventes ont été multipliées par 2,5 au cours des trois derniers exercices. Ceci est le fruit de l’adoption croissante de substrats innovants conçus pour améliorer les performances des produits électroniques, estime la société.

 

Publié dans Editos

Un groupe de parlementaires issu des deux grands partis américains (démocrates et républicains) a présenté un projet de loi visant à fournir plus de 22,8 milliards de dollars d'aide aux fabricants de semiconducteurs afin d'encourager la construction d'usines aux Etats-Unis, sur fond de rivalité technologique et de guerre commerciale avec la Chine.

Publié dans Vie de la profession

Après une baisse de 12% en 2019, le marché mondial des semi-conducteurs devrait progresser en 2020 et en 2021 selon le WSTS.

Publié dans Conjoncture

La semaine dernière a été marquée par le lancement d'un plan de soutien public pour les entreprises technologiques durement touchées par la crise du Coronavirus, notamment les start-up, qui a pour but de stimuler la création et le financement de nouvelles sociétés, ainsi que de soutenir la demande et les actions de recrutement. Ce plan prévoit des mesures conjoncturelles de soutien public sous forme d’investissements, de prêts et d’aides afin que les entrepreneurs et ces entreprises puissent continuer à se lancer, croître et innover. En outre, l'Etat mobilise plusieurs dispositifs du Programme d'investissements d'avenir (PIA) pour appuyer la reprise économique. 550 millions d'euros vont être engagés pour soutenir la transformation de l'appareil productif et développer de nouvelles solutions pour l'industrie et la transition énergétique.

En matière de conjoncture, il faut noter une nette baisse des ventes européennes de semi-conducteurs en avril. Les ventes sur le marché européen se sont élevées à 3,112 milliards de dollars en avril 2020, en baisse de 7,1% par rapport à la même période de l'année précédente. Par rapport à mars 2020, le marché européen des semi-conducteurs a reculé de 7,6%, se montrant ainsi déjà affectées par la pandémie du Covid-19 à la différence du marché mondial qui, lui, a moins souffert en avril dernier. Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont totalisé 34,4 milliards de dollars en avril, en baisse de seulement 1,2% par rapport au mois de mars, mais en hausse de 6,1% par rapport à avril 2019, selon les données du WSTS.

Compte tenu de la pression des Etats-Unis exercée sur ses fournisseurs de composants, Huawei a constitué une réserve de puces d'origine américaine pour subvenir à ses besoins durant 2 ans. Les efforts de stockage de Huawei se concentrent sur les processeurs fabriqués par Intel et AMD pour être utilisés dans les serveurs et sur les FPGA (puces programmables) de Xilinx, selon ces sources. Ce sont les "composants les plus essentiels" pour les activités de stations de base de l'entreprise et les activités émergentes dans le cloud. Huawei a également constitué un stock de mémoires flash Dram et Nand de Samsung, SK Hynix , Micron et Kioxia depuis l'année dernière.

Enfin, en France, le Snese (Syndicat national des entreprises de sous-traitance) demande plus de solidarité de la part des donneurs d'ordre. Les entreprises clientes, en particulier les plus grandes, sont aussi peu sensibles au respect des réglementations en vigueur qu’aux menaces du comité de crise, déplore-t-il.

 

Publié dans Editos

Le marché des semi-conducteurs destinés à la 5G est promis à une forte progression en raison de l'accroissement du trafic des données et des évolutions matérielles attendues dans ce domaine.

Publié dans Conjoncture

Les ventes sur le marché européen se sont élevées à 3,112 milliards de dollars en avril 2020, en baisse de 7,1% par rapport à la même période de l'année précédente. Par rapport à mars 2020, le marché européen des semi-conducteurs a reculé de 7,6%. 

Publié dans Conjoncture

En avril, les ventes mondiales de semi-conducteurs ont augmenté de 6,1% d'une année sur l'autre, les perturbations causées par la pandémie de Covid-19 n'ayant jusqu'alors pas eu d'impact significatif sur ce marché. Elles n'ont que légèrement chuté de 1,2% par rapport au mois de mars.

Publié dans Conjoncture

La semaine dernière a été marquée par la publication de bons résultats pour le marché français des semi-conducteurs au premier trimestre 2020. Selon Acsiel Alliance Electronique, le marché français a crû de 6%, à 468 millions d’euros, par rapport au trimestre précédent, soit une performance comparable à celle publiée récemment par le WSTS pour l’ensemble du marché européen. Le marché français s’est très bien tenu dans l’ensemble au premier trimestre malgré l’apparition de signes de faiblesse en mars dus à la crise du Covid-19. Les effets délétères du brutal ralentissement économique mondial ne manqueront pas de peser sur les résultats du deuxième trimestre, en France comme partout ailleurs, mais il existe des fondamentaux solides pour bénéficier de la reprise qui suivra.

Cette crise du Covid-19 a touché de plein fouet le secteur de l'automobile, ce qui a poussé Renault à annoncer un plan de réduction de coûts de plus de 2 milliards d'euros sur 3 ans avec la suppression de près de 4600 postes en France auxquels s’ajouterait la réduction de plus de 10000 autres postes dans le reste du monde. Pour sauver la filière automobile française si critique pour nos emplois et notre économie, le gouvernement a décidé d'un soutien massivement amplifié. Il agira avec un seul objectif : produire en France les véhicules propres de demain pour rester une grande nation de l’automobile, indique le dossier de presse le nouveau plan de soutien pour l'automobile "pour une industrie verte et compétitive".

Autre secteur durement touché : le secteur des terminaux électroniques dans son ensemble. Gartner prévoit une baisse de 13,6% des livraisons de PC, tablettes et smartphones dans le monde en 2020 en raison de l'impact du Coronavirus. Cependant, le recours au télétravail aura sauvé le marché des PC d'un effondrement plus important.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, le projet Promise qui vise à améliorer la compétitivité et l'autonomie de l'industrie spatiale européenne. Il développe une bibliothèque de blocs conçus et testés pour les micropuces des satellites afin de réduire d'un tiers le délai de production. C'est la première initiative de cette envergure dans ce secteur, avec la participation d’entreprises en Espagne, en Grèce, en France, en Belgique, au Portugal et en Finlande. Mené par Thales Alenia Space, il permettra la création de satellites 100% européens.

Enfin, concernant l'actualité des entreprises, il faut noter que Jaguar Network, filiale d'Iliad, rend disponible gratuitement sa plate-forme IoT, que Kalray a obtenu un prêt de 5 millions d'euros garanti par l'Etat et que Dracula Technologies a levé 2,2 M€ pour pré-industrialiser sa technologie d'alimentation des objets connectés.

Publié dans Editos

Parmi les segments de marché, les principaux contributeurs à la croissance ont été le secteur industriel avec une progression de 17% et l’automobile avec une hausse de 8%.

Publié dans Conjoncture

Composants
ZOOM SUR LE MODULE UBLOX ZED F9P ! Conçu dans un format compact, le module ZED-F9P est équipé de la nouvelle génération de chipset [...]
Pour communiquer sur vos produits,
jonathan.starck@fitamant.fr - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
20/06/2021 - 25/06/2021
MPSoC
22/06/2021 - 23/06/2021
Leti Innovation Days
28/06/2021 - 01/07/2021
MWC Barcelona
26/07/2021 - 29/07/2021
Satellite 2021
20/08/2021 - 29/08/2021
New York International Auto Show 2021
07/09/2021 - 10/09/2021
Global Industrie - Midest
07/09/2021 - 10/09/2021
Measurement World