Electroniques.biz

Le dispositif en question comprend un module matériel SmartEdge Agile d’Avnet, architecturé autour d’un processeur STM32 de ST Microelectronics, et les logiciels Brainium à base d’intelligence artificielle d’Octonion.

Publié dans Embarqué

L’outil DK IoT Studio est doté d’une fonction « glisser-déposer » pour la mise en place des éléments de la bibliothèque dans la conception, ainsi que de générateurs de codes embarqués et d’applications.

Publié dans Embarqué

La technologie Layer développée par Dracula Technologies répond à la problématique du besoin en énergie des objets connectés. Layer repose sur un procédé de fabrication de cellules OPV par impression numérique.

Publié dans Vie des entreprises

Cette usine du futur serait située près de l’usine actuelle qu’elle serait destinée à remplacer. Sa construction pourrait démarrer en septembre 2019 pour s’achever en 2021. Le nouveau site permettrait de doubler le chiffre d’affaires annuel du centre de production actuel de Saint-Pierre-Montlimart (49).

Publié dans Vie des entreprises

Il s'agit d'une évolution du réseau 4G d’Orange qui offre une solution sécurisée, pérenne et évolutive pour remplacer à terme les technologies 2G et 3G pour l’IoT. Plus de 98% de la population est déjà couverte.

Publié dans Vie des entreprises
lundi, 05 novembre 2018 09:10

Mouser distribue Sudo Systems dans le monde

Sudo Systems est à l’origine de la carte SudoProc destinée à faciliter la conception de systèmes embarqués.

Publié dans Vie des entreprises

Selon une étude réalisée par IoT Analytics, pas moins de 199 réseaux radio basse consommation à longue portée (LPWAN, Low-Power Wide-Area Network), dévolus aux applications de l'Internet des objets, étaient commercialement déployés en octobre 2018. Pour arriver à ce chiffre, qui ne tient compte que des quatre principales technologies en usage (LoRa, Sigfox, NB-IoT et LTE-M), le cabinet s'est basé sur les chiffres communiqués par l'alliance LoRa et la société Sigfox d'un côté, par la GSMA (l'organisme qui représente les intérêts des opérateurs de réseaux mobiles) de l'autre.

Ainsi, 83 réseaux publics LoRaWAN, implantés dans 49 pays, ont été dénombrés. Mais si l'on y ajoute la communauté open source The Things Network et les réseaux privés, la couverture passe à 95 pays. La majorité de ces réseaux publics LoRaWAN sont bâtis et gérés par des opérateurs non cellulaires d'envergure modeste, alors que leur empreinte géographique reste le plus souvent circonscrite à l'échelle urbaine ou régionale. L'analyste estime que la palette des opérateurs LoRaWAN est aujourd'hui la plus hétérogène, dans la mesure où de nouvelles sociétés, créées pour l'occasion, côtoient des entreprises de renom, telles que ZTE, Tata Communications, Orange et KPN, liées à l'IoT ou au monde des télécoms.

Avec 57 réseaux déployés dans autant de pays (Sigfox accorde les droits exclusifs de déploiement de son réseau à un opérateur par pays), la technologie Sigfox arrive en seconde position. En pratiquement deux ans, le nombre de pays couverts a ainsi plus que doublé (26 en novembre 2016). Pour l'heure, hors Europe de l'ouest, la couverture est encore généralement limitée à quelques grandes villes et zones à forte densité.

Au nombre de 46, les réseaux cellulaires au standard NB-IoT sont quant à eux commercialement présents dans 28 pays : 17 en Europe, 8 dans la région Asie-Pacifique (APAC), 3 au Moyen-Orient et en Afrique. Les opérateurs sont ceux qui disposent déjà d'un réseau cellulaire. Ils ont pour noms : Vodafone, T-Mobile, Orange et Telefonica, auquel s'ajoute le trio chinois composé de China Mobile, China Telecom et China Unicom. Selon IoT Analytics, pour ces sociétés, le déploiement d'un réseau LPWAN est simple, en ce sens qu'elles ont tout loisir d'utiliser une infrastructure LTE existante qu'il suffira alors de mettre à niveau.

Enfin, les réseaux LTE-M sont au nombre de 13 pour 12 pays adressés : 6 en Asie-Pacifique, 2 en Europe, 1 en Amérique du Nord, 1 en Amérique latine, 2 au Moyen-Orient et en Afrique. Comme pour le NB-IoT, les protagonistes sont des opérateurs mobiles connus (AT&T, Verizon, KPN, Orange) qui, la plupart du temps, ont seulement besoin de mettre à jour leurs stations de base LTE pour prendre en compte le nouveau standard.

Globalement, IoT Analytics considère que le marché LPWAN actuel est très fragmenté puisque pas moins de 16 technologies LPWAN ont été identifiées, mais que la consolidation est en marche.

Publié dans Editos

« Le Japon est un marché à fort potentiel pour les déploiements IoT dans des secteurs clés tels que les villes intelligentes, l'industrie et la fabrication intelligentes, la logistique et la gestion d’équipements distants ainsi que la santé », déclare Robert Clapham, directeur général adjoint de Kerlink.

Publié dans Vie des entreprises

Nebulus IoT facilite la connexion de divers périphériques au cloud. Il fonctionne sur Linux ou Windows.

Publié dans Vie des entreprises
22 mai 2019
21 mai 2019
20 mai 2019
19 mai 2019
17 mai 2019
16 mai 2019

Test et mesure
Banc de mesure de prototypes d    Le banc de mesure d’antenne Ellipitka modèle MES01_0000_1800 permet la caractérisation rapide [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter