Electroniques.biz

Une technologie tactile dite haptique gagne les écrans de plus de 7 pouces

Rédigé par  lundi, 18 avril 2016 10:06
Une technologie tactile dite haptique gagne les écrans de plus de 7 pouces

Simuler, sur un écran ou un pavé tactile, la sensation de toucher et de retour de force que l’on peut ressentir lorsque l’on enfonce la touche d’un clavier mécanique, tel est l’objectif de la technologie Haptivity de Kyocera qui vient d’être étendue à des diagonales de plus de 7 pouces. Une propriété qui peut s’avérer fort utile…

Depuis l’avènement des smartphones et des tablettes, notre quotidien est peuplé d’écrans tactiles en tout genre. Mais dans certaines applications professionnelles ou industrielles, le manque de véritables sensations de toucher et de réactions de ces surfaces tactiles, telles que celles que l’on peut ressentir lorsque l’on appuie sur les touches d’un clavier mécanique, peut s’avérer problématique puisque seule la vérification visuelle de l’écran peut confirmer à l’utilisateur que la commande qu’il souhaitait déclencher en appuyant sur l’afficheur a bel bien été prise en compte, ce qui peut être la cause d’erreurs. Et les conséquences peuvent être graves lorsqu’il s’agit par exemple d’actionner un module GPS en conduisant ou d’activer une fonction à partir d’un pupitre tactile de contrôle-commande d’une machine industrielle sur une ligne de production.

Afin de lever cet obstacle, le japonais Kyocera propose depuis quelques mois déjà une technologie dite haptique qui permet de simuler sur un écran ou un pavé tactile, la sensation de toucher et de retour de force que l’on peut ressentir lorsque l’on enfonce la touche d’un clavier mécanique. Baptisée Haptivity, contraction de « haptic » et « activity », cette technologie brevetée repose sur l’idée que le ressenti du toucher d’un bouton de clavier est lié à une sensation de pression perçue en premier lieu par le doigt, suivie d’une sensation d’enfoncement. Pour cela, elle génère des impulsions vers les nerfs du doigt et recréé la sensation perçue lors de l’actionnement d’une véritable touche de clavier, à la fois par la détection de pression et par un retour de vibration de fréquence spécifique.

Composé d’actuateurs piézoélectriques miniatures intégrés dans l'interface tactile et d’un Asic spécifiquement développé par Kyocera, ce système peut définir et simuler par logiciel les caractéristiques sensorielles d’un bouton, et créer divers effets tels que le touché sur un bouton normal, sur une touche « molle » de type caoutchouc, sur une molette, etc.

Extension au delà de 7 pouces

Aujourd’hui, le japonais lance la deuxième génération de sa technologie Haptivity afin d’étendre son utilisation au-delà des écrans de 7 pouces, qui constituait la limite de la première génération, et ainsi viser des applications telles que le médical, l’industrie du futur, etc. La technologie est toujours basée sur des actionneurs piézoélectriques, mais elle utilise un principe plus sophistiqué pour transférer la vibration depuis les actionneurs jusqu'à la surface tactile. L’objectif étant ainsi d'activer des zones plus larges et donc des écrans plus grands, en utilisant des dalles tactiles avec collage optique.

« Des prototypes mettant en œuvre la seconde génération de Haptivity seront bientôt introduits sur le marché. Nous avons déjà eu des retours très positifs de la part de nos clients qui testent actuellement cette technologie », déclarait Manfred Sauer début mars, lors de la présentation de cette deuxième génération.

 

 

14 juin 2019
13 juin 2019
12 juin 2019
11 juin 2019

Composants
Antennes Cornets en Impression 3D Elliptika Propose une gamme d'antennes cornets en impression 3D de la bande S à la bande Ka permettant [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter