Le marché français des semi-conducteurs a reculé de 11% en 2020 à 1,575 milliard d’euros

Le 22/03/2021 à 14:24 par Jacques zzSUEAYGhcIE
Acsiel Alliance Electronique

Cependant, un net rebond a eu lieu sur le marché français des semi-conducteurs au quatrième trimestre 2020, avec une croissance séquentielle de 13% (en incluant les ventes à la distribution), à 411 millions d’euros, faisant suite à une croissance de 7% au troisième trimestre.

Selon Acsiel Alliance Electronique, le rebond du marché français des semi-conducteurs s’est confirmé au quatrième trimestre 2020 avec une croissance séquentielle de 13% (en incluant les ventes à la distribution), à 411 millions d’euros, faisant suite à une croissance de 7% au troisième trimestre. En rythme annuel, cela représente une contraction de 8% par rapport au quatrième trimestre 2019, mais c’est une nette amélioration par rapport au point bas du cycle atteint au deuxième trimestre et marqué par une chute de 25% d’une année sur l’autre.

Le marché français a subi de plein fouet les effets du confinement rigoureux du printemps 2020 avec en premier lieu la chute brutale des ventes directes au secteur automobile (-38% au deuxième trimestre). Le marché présente un profil marqué de reprise en V, retrouvant presque au deuxième semestre le niveau de chiffre d’affaires du premier trimestre.

Les principaux moteurs de la croissance au quatrième trimestre ont été les ventes directes aux segments automobile et défense/spatial qui ont ainsi atteint des niveaux historiquement hauts, et à un degré moindre les ventes par le canal de la distribution qui sont majoritairement orientées vers le secteur industriel.

Vu sous l’angle des familles de produits, les circuits intégrés analogiques avec une croissance de 43% ont compté pour plus de la moitié de la croissance des ventes directes, en corrélation avec la forte demande des secteurs automobile et défense/spatial.

-8% pour les ventes directes et -18% pour les ventes à la distribution

En 2020, selon Acsiel Alliance Electronique, le marché français des semi-conducteurs a reculé de 11% à 1,575 milliard d’euros, affecté par la baisse de l’activité industrielle due à la crise sanitaire, à l’instar du marché européen qui a baissé de 8% en euros selon le WSTS. En France, la baisse a été de 8% pour les ventes directes aux clients finaux et de 18% pour les ventes à la distribution.

Parmi les grandes familles de produits répertoriées par Acsiel, on note une forte contraction sur les ventes directes de circuits logiques (-22%) et des composants discrets (-29%). Les familles capteurs et actionneurs (-5%) et microcontrôleurs/processeurs (-7%) ont été relativement moins touchées. Les ventes de circuits analogiques se sont, elles, accrues de 9% à la faveur du très fort rebond au second semestre.

Acsiel Alliance Electronique procède chaque année à la réaffectation des ventes de la distribution, soit 31% du marché en 2020, à chaque grand segment applicatif. Le marché français est très largement dominé par l’automobile et l’industriel. En 5 ans, ces deux segments de marché ont gagné ensemble 4 points et représentent aujourd’hui 71% du marché français ; le secteur aéronautique/spatial/défense est le 3è secteur qui a progressé et a représenté 10% du marché en 2020.