Alcatel et Draka regroupent leurs fibres optiques

Le 04/03/2004 à 7:00  

Alcatel a finalement tranché. L'équipementier français a préféré regrouper son activité fibres et câbles optiques avec le Néerlandais Draka plutôt que d'accepter l'offre de son ancienne filiale câbles Nexans (voir notre article en page 8). Alcatel vient en effet d'annoncer la création d'une société commune en fibres optiques et câbles de communications qui sera détenue à 50,1 % par le Néerlandais et à 49,9 % par le Français. La nouvelle entité devrait se positionner comme un acteur de tout premier plan sur les marchés européens et américains et occuperait, selon Alcatel, la première place en Chine compte tenu des actifs du Français dans ce pays et des parts de Draka dans la société YOFC, premier fournisseur chinois de fibres et câbles optiques. Alcatel apportera à l'entité commune l'ensemble de ses actifs dans les fibres et câbles optiques alors que son partenaire y adjoindra des activités complémentaires en fibres optiques mais aussi des solutions de câblage cuivre pour des applications de communications. La transaction permettrait notamment à Alcatel de se doter d'une offre améliorée en câbles optiques pour les applications Fiber To The Home (fibre jusqu'à l'abonné). Draka voit, quant à lui, l'opportunité de réaliser en partie sa stratégie de croissance à long terme dont l'objectif est de se positionner dans le top 5 des fabricants mondiaux de câbles. Parallèlement à cette transaction qui devrait être finalisée à la fin du premier semestre, Draka a par ailleurs annoncé son intention de réaliser une augmentation de capital de 150 M euros.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.